Rechercher

Suivi des évènements aux Antilles et à la Réunion

Le 12 juillet 2021:


Emmanuel Macron annonce l'état d'urgence sanitaire en Martinique et à La Réunion


L'état d'urgence entrera en vigueur dès demain et un couvre-feu sera instauré dans les deux territoires. Le président de la République s’adressait aux Français alors que l’épidémie de coronavirus reprend sur tout le territoire.


Le président de la République s’est adressé aux Français lundi 12 juillet à 20h, heure de l’Hexagone. Emmanuel Macron est revenu sur la situation sanitaire, qui se dégrade dans l’Hexagone, notamment à cause du variant Delta, mais également dans certains territoires d'Outre-mer, comme à La Réunion et en Martinique. Le chef de l'Etat a ainsi annoncé "l'état d'urgence sanitaire" dans ces deux territoires, avec le retour du couvre-feu.

Etat d'urgence et couvre-feu en Martinique et à La Réunion


"Parce que le niveau de vaccination est insuffisant* et que les hôpitaux sont déjà saturés, l'état d'urgence sanitaire sera déclaré dès demain en conseil des ministres pour la Martinique et La Réunion et un couvre-feu sera instauré", a déclaré le président. En Martinique, le taux d’incidence, de 114 cas pour 100 000 habitants, est en très forte augmentation. A La Réunion, entre le 28 juin et le 4 juillet, le taux d’incidence était de 157 pour 100 000 habitants. ***


* 12,6% des Martiniquais, soit 45 178 personnes, ont reçu deux doses.

22,5% des Réunionnais ont un schéma vaccinal complet

En Guadeloupe, 23% de la population majeure a reçu au moins une injection.


*** https://la1ere.francetvinfo.fr/direct-suivez-l-allocution-d-emmanuel-macron-a-partir-de-20h-1056937.html


Le 14 juillet 2021:


Grande manifestation à Saint Denis sur l'île de la Réunion contre les restrictions sanitaires (couvre feu et état d'urgence), le pass sanitaire, l'obligation vaccinale et la politique du gouvernement.


Grosse manifestation cette nuit devant la Préfecture de Martinique contre le retour de l'état d'urgence et du couvre feu 21h ainsi que le pass sanitaire.

Autres images de la manifestation devant la Préfecture de Martinique contre les nouvelles restrictions sanitaires.


Le 16 juillet 2021:


Des centaines de personnes dont des soignants et pompiers manifestent ce matin à Saint-Pierre à La Réunion contre le retour du couvre feu, la généralisation du pass sanitaire et la vaccination obligatoire.


Le 17 juillet 2021:


Grande manifestation ce matin à Saint-Paul à la Réunion contre la généralisation du pass sanitaire mais aussi du retour du couvre feu et de l'attestation sur l'île depuis les annonces d'Emmanuel Macron.


Manifestation contre le pass sanitaire et pour défendre les libertés devant la Préfecture de Martinique à Port-au-Prince.


Le 19 juillet 2021:


Plusieurs milliers de personnes ont manifesté contre le pass sanitaire et la vaccination obligatoire pour les soignants ce samedi à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Les territoires d'outre-mer sont fortement mobilisés depuis les annonces d'Emmanuel Macron.


Les annonces d'Emmanuel Macron ne passent pas en Martinique. Des manifestations contre le pass sanitaire et le retour du couvre feu à 21h virent à l'émeute depuis deux jours à Fort-de-France.


Le 21 juillet 2021:


Manifestation de soignants en Martinique contre la vaccination obligatoire, le pass sanitaire, "la stigmatisation honteuse des personnels de santé qui étaient soi disant des héros sur le front de la guerre" ainsi que le manque de moyens et personnels. (syndicats)


Le 28 juillet 2021:


La Martinique est reconfinée pour 3 semaines à partir de ce week-end : - couvre feu à partir de 19 heures - attestation pour les déplacements de + de 10 km - fermeture des restaurants et salles de sport - vente à emporter limitée à 10 couverts


Le 29 juillet 2021:


Des habitants bloquent les routes devant la Préfecture de la Réunion suite aux annonces du Préfet du confinement de l'île avec l'instauration d'un couvre feu à 18 heures dès ce week-end avec retour de l'attestation pour les déplacements de plus de 10 km. (Imaz Press)


Le 31 juillet 2021:


Les pompiers manifestent avec la population à Basse-Terre en Guadeloupe.


Vidé à Fort-de-France : les forces de l’ordre font usage de gaz lacrymogènes à Sainte-Thérèse

Des incidents ont éclaté, ce samedi soir (31 juillet 2021) à Fort-de-France sur l’avenue Maurice-Bishop à Sainte-Thérèse entre forces de l’ordre et plusieurs dizaines de personnes. En effet, sur les réseaux sociaux, un appel avait été passé pour un vidé au centre de Dillon. Alors que les

« carnavaliers » défilaient à Dillon, ces derniers, en arrivant sur Sainte-Thérèse ont été reçus par les forces de l’ordre. Ces derniers ont fait l’usage de gaz lacrymogènes et de bombes assourdissantes afin de disperser la foule. Certains résidents du quartier ont été réveillés et gênés par les gaz lacrymogènes.

Des poubelles ont été renversées et incendiées au milieu de la route. Il y a deux week-end de ça, des incidents avaient déjà éclaté à Fort-de-France, au centre-ville et aux Terres-Sainville. Pour rappel, la Martinique est en couvre-feu depuis 19 heures et ce jusqu’à 5 heures du matin. **


** https://www.zayactu.org/2021/07/vide-a-fort-de-france-les-forces-de-lordre-font-usage-de-gaz-lacrymogenes-a-sainte-therese/


Le 1 aout 2021:


Une émeute a éclaté cette nuit à Fort-de-France en Martinique, malgré le confinement et le couvre feu à 19h instaurés depuis ce week-end sur l'île. Des émeutes avaient déjà éclaté il y a deux semaines suite aux annonces d'Emmanuel Macron.


Le 3 aout 2021:


Le Préfet de la Guadeloupe donne ses consignes à la directrice de l'ARS : "On adopte un ton grave et CATASTROPHIQUE !"


Le 4 aout 2021:


Ce matin des manifestants ont envahi la mairie de La Réunion et ils ont réussi à interpeller Huguette Bello la présidente de la Région.


Le 5 aout 2021:


La colère monte à la Guadeloupe. "Ils veulent la guerre nous rentrons en guerre aussi".

La Guadeloupe va rentrer en Résistance dès demain ! Des Manifestations ,des meeting et une Grève Illimitée. Le peuple en colère contre le Passe Sanitaire. L'indice vaccinale ne bougera pas en Guadeloupe.


Le 6 aout 2021:


Des manifestations ont éclaté à Saint-Vincent et les Grenadines, pays des Caraïbes, contre un projet de loi prévoyant la vaccination obligatoire des fonctionnaires d'État. Le Premier Ministre a été évacué après avoir reçu un projectile en pleine tête devant l'Assemblée Nationale.


Ralph Gonsalves, Premier ministre de Saint-Vincent et les Grenadines, évacué vers Barbade après une agression


Blessé à la tête par un projectile en pleine rue dans la capitale Kingstown, le Premier ministre de Saint-Vincent et les Grenadines, Ralph Gonsalves a dû être évacué vers la Barbade pour recevoir des soins qui ne sont pas disponibles dans son pays.

Les images de Ralph Gonsalves, Premier ministre de Saint-Vincent et les Grenadines, la tête en sang, ont fait le tour des réseaux sociaux.

Un projectile a été lancé par une manifestante qui barrait l’entrée de l’assemblée nationale. À l’intérieur, le débat se poursuivait pour modifier la législation sanitaire.

À Kingstown, capitale de Saint-Vincent et les Grenadines, manifestation contre la modification des textes concernant l'obligation à se faire vacciner contre la COVID-19. ©svg784news


Les manifestations de cette ampleur sont rares à Saint-Vincent et les Grenadines


Depuis plusieurs jours, les partisans de l’opposition, les syndicats des infirmières, des enseignants, de la police et du service public sont campés devant le parlement pour manifester leur désaccord avec le projet du gouvernement.

Ils craignent que le gouvernement veuille rendre obligatoire la vaccination contre la Covid-19 pour les fonctionnaires de l’État.

Ralph Gonsalves l’a toujours démenti or l’amendement du gouvernement propose d’effacer le mot "volontaire" des textes.

Le vote sur l’amendement des textes était prévu dans l’après-midi du 5 août 2021. La voiture officielle de Ralph Gonsalves n’arrivait pas à pénétrer dans le parking de l’assemblée nationale. Les manifestants avaient barré la route. Le Premier ministre a décidé de continuer à pied.

C’est à ce moment qu’une femme, actuellement en état d’arrestation, a lancé un caillou dans sa direction. La tête du Premier ministre a encaissé le coup.

Elle voulait présenter ses excuses au Premier ministre. J’ai dit non. C’est parce qu’elle est en prison qu’elle s’excuse. Le sénateur Julian Francis, proche du Premier ministre.

Soigné dans un premier temps à l’hôpital public de Kingstown, les médecins du Premier ministre ont demandé une IRM (imagerie par résonance magnétique, une technique d'imagerie médicale) pour mieux cerner l’importance de la blessure.

Les hôpitaux de Saint-Vincent et les Grenadines ne sont pas dotés de cette technologie. Le Premier ministre s’est envolé vers la Barbade dans la nuit du 5 août 2021.

Selon les dernières informations, Ralph Gonsalves sera de retour chez lui ce samedi 7 août 2021, la veille de son 75e anniversaire.

Le leader de l’opposition Godwin Friday a condamné l’acte de violence contre le Premier ministre ainsi que plusieurs leaders de la Caraïbe.

Pour sa part Ralph Gonsalves a déclaré qu’il respectait le droit de la population à manifester mais qu’il était illégal d’empêcher l’accès à l’assemblée nationale.


--------------------------


A la Réunion des citoyens, aidés par des soignants ont osé aller filmer le service Covid au CHU de Saint Pierre. Vu que c'est la catastrophe là bas...



Le 7 aout 2021:


Un hôpital vide en Guadeloupe.


Les pompiers rejoignent les manifestations contre le passe sanitaire à Saint-Pierre à la Réunion.


La colère monte en Guadeloupe contre le couvre-feu à 20 heures et le passe sanitaire. Des barrages ont été incendiés dans de nombreuses communes cette nuit alors qu'un troisième confinement a été instauré mercredi dernier.


Guadeloupe: des échauffourées dans plusieurs communes sur fond de refus du couvre-feu


Plusieurs voitures ainsi que des poubelles ont été incendiées la nuit dernière dans le territoire ultramarin où un troisième confinement a été instauré mercredi dernier.


Des échauffourées sont survenues la nuit dernière en Guadeloupe, où un troisième confinement a été instauré mercredi dernier avec un couvre-feu strict de 20h à 5h. Plusieurs attroupements ont été observés ainsi que des feux de poubelles.

Des voitures ont également été incendiés et des barricades ont été dressées dans plusieurs communes de l'île dont Pointe-à-Pitre, Les Abîmes, le Gosier, Capesterre-Belle-Eau, Sainte Rose, Lamentin et Le Moulin.


La situation suivie depuis la métropole


Des gendarmes mobiles et des réservistes ont été déployés pour sécuriser les interventions des pompiers. Si aucun renfort n'a pour l'heure été envoyé de métropole, les autorités suivent avec attention la situation dans ce territoire ultramarin.

Face à la forte reprise de l'épidémie dans les Antilles, le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu va se rendre à compter de mardi en Guadeloupe et Martinique, pour "faire un point d'étape sur les mesures de freinage mises en place et accompagner les renforts venus de l'Hexagone".

En parallèle de ce déplacement, le ministre de la Santé Olivier Véran a lancé un appel "à la solidarité nationale" aux soignants de l'Hexagone pour venir en aide aux hôpitaux de Guadeloupe et de Martinique.

Selon les dernières données de Santé Publique France, 190 personnes sont hospitalisées en Guadeloupe pour une infection à Covid-19 et 44 se trouvent actuellement en réanimation. Le taux d'occupation des lits en réanimation pour des patients Covid s'élève 163% au 8 août, une pression hospitalière inédite qui a entraîné des transferts de patients vers la métropole. *


* https://fr.news.yahoo.com/guadeloupe-%C3%A9chauffour%C3%A9es-plusieurs-communes-fond-111733203.html


Le 8 aout 2021:


La Guadeloupe se lève contre le Pass Sanitaire. "Vivre libre ou Mourir !", "Nous ne prendrons pas cette thérapie génique au profit d'intérêt capitaliste pharmaceutique"


Le 9 août 2021:



Le 11 août 2021:


Covid-19: manifestation devant le CHU de Martinique lors de la visite du ministre de la Santé


Plusieurs personnes se sont rassemblées pour manifester devant le CHU de Martinique lors de la visite du ministre de la Santé Olivier Véran et du ministre de l'Outre-mer Sébastien Lecornu ce jeudi 11 août. Alors qu'une femme tenait un micro en demandant «pourquoi les vaccinés ne sont-ils pas en liberté ?», sur des pancartes ou des banderoles tendus était inscrit: «la santé n’est pas une marchandise» ou encore «soignez la population». *


* https://video.lefigaro.fr/figaro/video/covid-19-manifestation-devant-le-chu-de-martinique-lors-de-la-visite-du-ministre-de-la-sante/



Olivier Véran en visite express au CHU en Martinique il n'a même pas eu le courage d'écouter les soignants et les pompiers ! Il est arrivé et reparti en Hélicoptère! Voici leur message M. Véran.



Covid-19 : un confinement strict instauré en Guadeloupe pour trois semaines


Le préfet Alexandre Rochatte a annoncé de nouvelles mesures restrictives à compter de vendredi, afin d'endiguer une situation sanitaire devenue incontrôlable.


Face à la dégradation de la situation sanitaire, le préfet de la Guadeloupe, Alexandre Rochatte, a annoncé un «durcissement» du confinement de la Guadeloupe. «Il faut qu'à partir de maintenant chacun reste chez soi pour les trois semaines à venir sauf pour des déplacements indispensables», a-t-il ajouté. «On va dépasser les 2000 cas positifs quotidiens, c'est du jamais vu, a-t-il déploré. C'est le pire que ce que nous avons vécu au pire de la deuxième vague.»


Des règles plus strictes, similaires à celles de la Martinique voisine, seront mises en place par rapport au confinement instauré le 4 août. La zone de libre circulation sera ainsi réduite à cinq kilomètres autour du domicile, au lieu de 10 km, à compter de vendredi 19h. Au-delà, il faudra une attestation pour justifier ses déplacements pour, par exemple, aller faire ses courses, se rendre chez un médecin, dans un centre de vaccination ou encore dans les lieux de culte, qui resteront ouverts. Le couvre-feu sera, lui, étendu et commencera à 19h au lieu de 20h et jusqu'à 5h du matin.


Commerces fermés, couvre-feu élargi, pas de consignes pour les touristes


En plus des restaurants déjà fermés, les commerces devront également fermer leurs portes, hors commerces dits «essentiels» comme les commerces alimentaires, les rayons alimentaires des grandes surfaces, les pharmacies, les opticiens, les magasins de jardinage et bricolage, les magasins d'informatique et téléphonie et les ateliers automobiles et les magasins de distribution de carburant. «Tous les autres commerces devront fermer administrativement à compter de lundi 19h, et pour trois semaines jusqu'au 1er septembre inclus».

Les lieux de loisirs et les lieux culturels seront également fermés. Les seuls établissements publics qui pourront rester ouverts sont ceux notamment destinés aux mineurs, comme les centres aérés ou les crèches. Les manifestations sur la voie publique sont interdites sauf les manifestations revendicatives. Les plages resteront, elles, autorisées pour les activités sportives et interdites pour les activités non dynamiques, dans les limites de 5 km. «Vous ne pourrez avoir des activités que de baignade et de sport et si je vois qu'on n’y arrive pas on les fermera dès ce week-end», a précisé le préfet. Les lieux de culte resteront ouverts mais la jauge sera réduite et le port du masque est obligatoire, y compris pour les chorales.

Une infirmière nous informe de la situation dramatique en Guadeloupe !


Contrairement à la Martinique, le préfet a indiqué ne pas souhaiter «donner de consignes aux touristes». «Envisager de faire un séjour touristique en Guadeloupe dans les trois semaines suivantes ne me semble pas très pertinent. Pour les touristes présents, je ne souhaite pas qu'ils quittent la Guadeloupe immédiatement. Ils peuvent toutefois voir avec les compagnies et les hôtels des départs plus anticipés». Le télétravail est également à favoriser pour les entreprises. «Il faut casser la dynamique sinon je ne sais pas comment on va faire pour absorber les patients à l'hôpital, a alerté le préfet. Déjà aujourd'hui je ne sais pas comment on va faire pour absorber ces patients».


Un taux d'incidence supérieur à 1900 pour 100.000 habitants


Le gouvernement avait déjà indiqué plus tôt dans la journée, à l'issue d'un nouveau Conseil de défense sanitaire, son intention de reconfiner le territoire. «Jamais sur le territoire français, nous n'avions atteint de tels niveaux d'incidence» comme ceux que connaissent actuellement la Martinique et la Guadeloupe, avait ainsi souligné Gabriel Attal. Ces mesures sont «une nécessité vitale», pour «stopper au plus vite la circulation du virus», avait ajouté le porte-parole du gouvernement. En Guadeloupe, le taux d'incidence a dépassé mercredi soir les 1900 pour 100.000 habitants. 47 patients se trouvaient en réanimation, contre 11 un mois auparavant.


À l'ouverture du Conseil de défense sanitaire en visioconférence depuis le Fort de Brégançon (Var), Emmanuel Macron avait alerté sur la «situation dramatique» de l'épidémie aux Antilles, où «l'augmentation des contaminations se traduit par une explosion des formes graves» de Covid-19 et une saturation des hôpitaux. «Un scénario d'urgence est aujourd'hui devant nous», cette situation «implique la solidarité inconditionnelle de la nation» et offre «la démonstration cruelle» que «la vaccination est le moyen le plus efficace» face au virus, a souligné le chef de l'État. «La population n'est pas suffisamment vaccinée, a renchéri mercredi soir le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu sur BFMTV, 98% des patients hospitalisés ne sont pas vaccinés.»



Le 13 aout 2021:


Le gouvernement envoie l'Armée, des soignants, des pompiers... puis un ministre découvre qu'il n'y a pas d'oxygène en Guadeloupe !


Le 14 aout 2021:


Les Antillais non vaccinés ne sont plus pris en charge par les secours 15, 18 et hôpitaux.

De toute évidence les personnels autochtones ont été évincés de certains postes "stratégiques " au bénéfice des milices envoyées de métropole ces derniers jours.

C’est à cadence augmentée que la mise en scène médiatique est en place.

Les pompiers ne sont pas débordés

Les hôpitaux non plus.

Les accès à l’oxygène bloqués par l’ars.

Certaines prescriptions non délivrées par les pharmacies.

Une épidémie de « cas ».

Quelques malades.

Beaucoup de cas de dengue comme souvent à cette époque (symptômes assez similaires)

MAIS SURTOUT des personnes NE sont Pas PRISES EN CHARGE pour des soins parce qu’elles n’ont pas eu d’injection.


Nouvelle manifestation à Saint-Pierre sur l'île de la Réunion contre le #PassSanitaire. Le préfet a annoncé cette semaine le prolongement du confinement sur l'île jusqu'à la fin du mois avec couvre feu à 19 heures.


Le 15 aout 2021:


En accord avec l'ARS Guadeloupe l'unité sanitaire du centre pénitentiaires de Baie-Mahault propose à toutes personnes en détention le vaccination contre la covid.

L'attestation de vaccination sera prise en compte dans les dossiers de demande de permission, d'aménagement de peine et l'octroi de RPS (remise de peine supplémentaire).



0 commentaire