Rechercher

Edito du 15/09/2020


C’est la rentrée scolaire en Italie ! En ce lundi 14 septembre les enfants ont repris le chemin de l'école et l'heure des retrouvailles tant attendu avec leurs camarades est enfin arrivée, pour leur plus grand bien ainsi que pour ceux des parents ! Car même si les écoles sont elles aussi soumises aux soi - disantes mesures de sécurité imposées par nos gouvernements, elles restent encore le lieu indispensable pour tout enfant désireux de s’épanouir pleinement.

De la même manière les professeurs ont dut se soumettre aux obligations sanitaires du moment pour pouvoir retrouver le chemin de l'école plutôt que de rester à la maison derrière un écran d'ordinateur ou de téléphone portable pour "participer" à des vidéo-conférences où la plupart des personnes concernées n'affichent même pas leur vidéo, donc je les soupçonne de s'adonner à d'autres activités pendant ce temps là.

Bref c'est la rentrée, la vie a repris son cours et en ce qui me concerne je me fais une nouvelle fois gardien casanier de ma chère demeure familiale. Les tâches ménagères ne manquant point, j’ai un travail déjà tout tracer à effectuer, bien que non rémunéré. J’ai bien reçu quelques offres d'emploi pour aller m'étouffer avec un masque chez Amazon ! J’y ai répondu, mais même en acceptant les conditions les plus déplorables possibles, mon âge avancé me met en bas de la liste du futur prétendant au poste de magasinier, un métier en devenir c'est sûr…

Et oui Amazon l'un des leaders mondiaux de notre chère économie, futur employeur de millions de personnes travaillant pour nous assurer un avenir radieux assis dans notre canapé à attendre nos colis délicatement commandés du bout des doigts sur nos écrans tactiles... en somme de l'incitation à de la fainéantise programmée. Si on ajoute à cela une de ces nouvelles plateformes de streaming dont Amazon fait aussi parti, notre compte est bon, nous n'avons plus qu'à manger des popcorns derrière nos écrans pour nous engraisser telles des poules élevés en batterie et nourries au numérique !

Personnellement je ne vois pas d'inconvénient à être une poule, mais je veux pouvoir manger du grain et courir en pleine air, gratter la terre avec mes griffes pour y chercher des vers et picorer ça et là les graines de la vie ! Car même si ma fin devait subvenir pour assouvir la faim de certains carnassiers, je préfère avoir profiter de ce cours instant en étant libre de pouvoir m'exprimer plutôt que de me faire incarcérer pour ma sécurité !

Ce sera donc une rentrée sous le signe de l'expression orale, écrite et imagée !

Kaji

0 commentaire