Rechercher

Fauci revient sur ces pas et préconise désormais un traitement précoce contre la covid

C'est un changement de discours qui s'opère au niveau international ces derniers jours depuis que l'on constate l'inefficacité des vaccins non seulement sur la propagation du virus mais aussi sur les cas graves que peut provoquer la covid même chez les vaccinés.


En Israel il a été observé que les cas graves étaient aussi nombreux chez les vaccinés que chez les non-vaccinés. Boris Johnson a déclaré que la baisse des cas covid et des décès n'était en aucune manière dut aux vaccins. En Islande où la quasi totalité de la population est vaccinée les contaminations sont de nouveaux en hausses, la possibilité qu'une immunité collective se fasse grâce aux vaccins est désormais exclue.


Il est clair que le discours officiel concernant l'efficacité et l'indispensabilité des vaccins dans la lutte contre la covid est en train de changé du côté des politiciens. Il n'y a que Macron qui persiste dans son entêtement à vouloir vacciner le plus de personnes possibles et qui considère le "vaccin" comme une "arme"... certainement une arme pour asservir la population mais pas pour la protéger.


Bref Fauci parle, un an et demi après le début de cette prétendue pandémie, d'administrer un traitement précoce pour éviter les formes graves, alors que pendant plus d'une année la censure a sévit dans les médias, sur les réseaux sociaux et ne premier lieu à l'OMS pour discréditer tout traitement que proposaient les derniers médecins qui voulaient réellement soigner les malades de la covid. Comment oublier le Lancetgate par exemple contre la prescription de l'hydroxychloroquine ou le méaculpa actuel sur l'ivermectine, les infusions d'artémisia, le plasma, l'oxygénothérapie etc.


Nous n'oublierons pas que jusqu'à présent les gouvernements et les conseils scientifiques ordonnaient à leur population de rester chez elle en prenant une aspirine en attendant que leur situation se dégrade (non-assistance à personne en danger) et qu'il soit trop tard pour les sauver, tout ça pour promouvoir le recours à des "vaccins expérimentaux".


Je ne parle même pas de l'euthanasie pratiquer dans les ephad pour éviter la saturation des hôpitaux...


Toutes ces décisions faussement sanitaires, du port du masque jusqu'aux vaccins en passant par les confinements et l'interdiction de prescription des médecins n'avaient aucune justification scientifique et n'auront servit qu'à imposer des pseudo-vaccins expérimentaux inefficaces à une population hypnotiser par une surenchère de dramatisation médiatique.


Des vaccins expérimentaux dont on se demande encore quel est leur véritable but ? Peut-être provoquer de trop nombreux effets secondaires ? Dans ce cas il est atteint.


Aujourd'hui Fauci le gourou du conseil scientifique américain préconise un traitement précoce qui ressemble en tout point à l'ivermectine, mais l'ivermectine ne rapportant pas assez à l'industrie pharmaceutique celle-ci va nous sortir un nouveau "produit expérimental" tout beau tout neuf et probablement coûteux pour sauver nos misérables vies de ce terrible fléau.

0 commentaire