Rechercher

Israël signale une forte baisse de l'efficacité du vaccin Pfizer contre le coronavirus

Les données préliminaires d'une analyse menée par le ministère de la Santé montrent une diminution de 42 % de la protection vaccinale contre les infections et jusqu'à 60 % contre les maladies graves chez les vaccinés ; Israël réfléchit à un troisième rappel pour tous les plus de 65 ans.

Des Israéliens dont le système immunitaire est affaibli reçoivent un rappel de vaccin (Photo : AFP)


Israël a signalé mardi une forte baisse de l'efficacité du vaccin contre le coronavirus de Pfizer/BioNTech après avoir reçu les données d'une analyse récente.

Les responsables de la santé ont présenté leurs conclusions lors d'une réunion de l'équipe de gestion des épidémies du ministère lundi soir, qui ont montré que la protection contre les infections à coronavirus chez les personnes vaccinées avait diminué de 42% depuis le début de la campagne de vaccination en Israël. En outre, la protection contre les maladies graves a également enregistré une forte baisse allant jusqu'à 60% parmi ceux qui ont été vaccinés au début du déploiement du vaccin.

Cependant, la plupart des personnes qui avaient été vaccinées au début de la campagne de vaccination semblent avoir plus de 65 ans et les résultats peuvent ne pas refléter l'efficacité du vaccin chez les personnes d'autres groupes d'âge. Les responsables du ministère ont jugé les résultats troublants, mais ont affirmé qu'il ne s'agissait que d'analyses préliminaires de données très brutes. Il n'était pas encore clair si les résultats étaient liés à une apparente érosion de la protection du vaccin contre le virus ou à une plus grande résistance du variant Delta à l'inoculation.

Le directeur général du ministère de la Santé, le professeur Nachman Ash, devrait convoquer d'autres séries de consultations sur les données avec des experts de la santé. Il doit également rencontrer le Premier ministre Naftali Bennett mardi après-midi. Le premier ministre et les responsables de la santé discuteront de diverses solutions à l'augmentation de la morbidité et pourraient envisager la possibilité d'administrer un troisième rappel à la population âgée du pays.

La semaine dernière, Israël a commencé à administrer une troisième injection de Pfizer/BioNTech aux patients dont le système immunitaire est affaibli, y compris aux personnes ayant subi une transplantation cardiaque, pulmonaire et rénale. *


* https://www.ynetnews.com/health_science/article/bytq34n0u

0 commentaire