Rechercher

Israël: un médicament à faible coût donne des résultats prometteurs contre la covid

15 malades qui étaient sous respirateur ont tous pu sortir de l'hôpital au cours des dix jours de l'essai.

Flash 90Les membres de l'équipe médicale de l'hôpital Barzilay, dans la ville d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, manipulent un échantillon de test de Coronavirus, le 29 mars 2020


Un médicament générique à faible coût semble avoir une forte capacité à combattre le Covid-19, ont indiqué des chercheurs israéliens après avoir constaté des chutes des niveaux d'inflammation chez des patients malades, lors d'un premier essai clinique. Une équipe de recherche de l'Université hébraïque de Jérusalem avait émis l'hypothèse, au début de la pandémie, que le fénofibrate, un médicament générique hypolipidique, puisse aider les patients atteints du Covid-19.

L'équipe a constaté que le médicament combattait efficacement le coronavirus in vitro il y a un an, et a mené des études de données depuis. Le médicament a été administré à 15 patients atteints du Covid-19 au centre médical Barzilai d'Ashkelon.

Les 15 malades qui étaient sous respirateur, ont tous pu sortir de l'hôpital au cours des dix jours de l'essai.

"Nous avons vu que cela fonctionne", a déclaré le professeur Yaakov Nahmias de l'Université hébraïque de Jérusalem au site d'information Times of Israel. "C'est très prometteur, d'autant plus qu'il s'agit d'un médicament générique très bon marché avec des effets secondaires minimes".

Il a souligné que d'autres recherches impliquant un groupe placebo sont en cours. Si celles-ci sont nécessaires pour tirer des conclusions définitives, le professeur se veut optimiste.

"Nous avons suivi les patients de très près, en prélevant des échantillons tous les deux jours, et nous avons suivi leurs niveaux d'inflammation - qui a chuté brusquement - ainsi que les réponses immunitaires de leurs organismes", a déclaré le Pr Nahmias. "Et ces deux éléments donnent toutes les raisons d'être optimistes".

En décembre dernier, le professeur Nahmias, qui dirige le centre Grasse de bio-ingénierie de l'Université hébraïque, avait indiqué que les personnes qui prenaient du fénofibrate pour ses propriétés hypolipidémiantes obtenaient des résultats "étonnants" par rapport aux autres personnes atteintes du coronavirus.

Ce médicament, qui est vendu sous plusieurs noms, est le 73e médicament le plus prescrit aux États-Unis. Il est conçu pour réduire dans l'organisme les lipides connus sous le nom de triglycérides, le type de graisse le plus courant.

L'essai a été mené avant l'arrivée du variant Delta en Israël, mais le professeur Nahmias s'est dit confiant quant à l'efficacité du médicament sur les différentes mutations du virus.


0 commentaire