Rechercher

La Hesse paie des millions pour des centres de vaccination vides

La Hesse supporte les coûts de 22 centres de vaccination corona qui ne sont toujours pas utilisés. Les communes attendent un remboursement. Les politiciens sont préoccupés par le coût des centres de vaccination vacants en Hesse. Aujourd'hui, mercredi 27 janvier, le FDP veut demander à la commission du budget du parlement de l'état combien le retard est coûteux pour le pays. Le soupçon du chef du groupe parlementaire de Hesse FDP René Rock selon lequel environ 50 millions d'euros seraient gaspillés mois après mois est probablement trop élevé. Même ainsi, les sommes pourraient être substantielles.

Les patients vaccinés se tiennent aux comptoirs d'enregistrement dans un centre de vaccination.

La Hesse était fière d'avoir mis en place ses 28 centres de vaccination à temps pour le 15 décembre. Mais à cause du manque de vaccins, il a fallu un bon mois avant que les six premiers centres puissent démarrer leurs opérations. Les 22 autres centres sont toujours prêts à être utilisés sans pouvoir être utilisés - et cela jusqu'au 9 février.

En décembre, le comité du budget a débloqué des fonds pour les centres de vaccination qui avaient été demandés par le gouvernement de l'État. Ils supposent "des besoins de financement mensuels estimés à 1,8 million d'euros par centre de vaccination", "y compris les équipes mobiles de vaccination affiliées", indique-t-il dans le modèle. C'est donc environ 50 millions d'euros.

150 millions d'euros ont été débloqués pour les trois premiers mois de vaccination. Le gouvernement prévoyait à l'époque que les centres de vaccination resteraient opérationnels pendant au moins huit mois - pour environ 900 000 vaccinations par mois.

Jusqu'à présent, les chiffres réels de vaccination sont loin derrière. Après un mois, ils sont 104 000.

Cependant, la décision n'indique pas quels coûts sont uniquement encourus pendant les opérations en cours et lesquels également pour les centres de vaccination fermés. Il était "un peu trop tôt pour pouvoir donner des déclarations fiables sur les coûts réels encourus pour la construction ou le fonctionnement des centres de vaccination", a déclaré le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Michael Schaich, interrogé par le FR.


"Calcul mixte"

La proposition du comité qui a été décidée était "un calcul mixte dans lequel une multitude de facteurs ont été pris en compte". Cela comprenait les coûts nécessaires pour mettre en place, exploiter et entretenir une structure aussi complexe.

Les municipalités comptent sur eux pour ne pas être laissées aux dépens. Déjà dans l'ordre opérationnel de l'État à partir de novembre, il y a "la déclaration claire que les coûts des mesures nécessaires seront supportés par l'État de Hesse", déclare Jan Hilligardt, directeur exécutif de l'assemblée du district de Hesse, sur demande. «Le pays doit être mesuré par rapport à cette promesse», a-t-il ajouté. Des exceptions ne sont prévues que pour le personnel des municipalités et pour la fourniture de propriétés municipales.

Le pays attend les premiers comptes des communes en janvier. «Seuls les frais réellement engagés sur place seront remboursés par l'Etat», a expliqué Schaich. Cependant, il est possible de recevoir des acomptes.*



*https://www.fr.de/rhein-main/landespolitik/hessen-zahlt-millionen-fuer-leere-impfzentren-90181718.html

0 commentaire