Rechercher

Le ministère rappelle des millions de masques FFP2 potentiellement dangereux distribués aux soignant

Santé publique France demande aux hôpitaux de ne plus utiliser ces 17 millions de masques, commandés il y a un an en pleine pénurie et distribués aux établissements de santé.

Des masques FFP2 labellisés « Biomass Graphène » peuvent présenter des

risques pour la santé, selon le ministère de la Santé - Illustration


Le ministère de la Santé alerte sur près de 17 millions de masques FFP2, distribués aux personnels soignants en 2020, contenant du graphène, comme le rapporte Mediapart.

Dans un avis mis en ligne lundi 31 mai sur le site de l’Agence nationale du Médicament (ANSM), Santé publique France demande aux hôpitaux de ne plus utiliser les masques labellisés

« Biomass Graphène », « dans l’attente de l’évaluation de l’éventuel risque lié à la présence de graphène dans ces masques ».


Santé publique France demande aux structures disposant de ces lots d’indiquer le nombre d’unités en leur possession. Le document indique que les masques doivent être remisés dans « l’attente de l’évaluation de l’éventuel risque lié à la présence de graphène dans ces masques ».


Qu’est-ce que le graphène ?


Le graphène, un nanomatériau léger et ultrarésistant aux applications multiples et très prometteuses, aurait des propriétés antivirales et antibactériennes, mais serait également susceptible de provoquer des risques de difficultés respiratoires en cas d’inhalation de particules.


En France, le graphène est classé parmi les biocides par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Ces masques n’auraient pas dû se retrouver entre les mains de soignants, selon le cahier des charges de Santé publique France qui en fait un « critère d’exclusion ».


16,9 millions de masques distribués


D’après Mediapart, il est précisé dans le document de l’ANSM, appuyé par l’ARS, qu’« à ce stade, il a été identifié 60,5 millions de masques FFP2 dotés d’un marquage CE pouvant potentiellement contenir du graphène dont 16,9 millions ont d’ores et déjà été distribués en 2020 », lors de la pénurie de masques, soit « 28 % des stocks reçus ».


Contacté par Mediapart, Santé publique France explique que cette commande a été faite en avril 2020, avec « un avis favorable » de l’ANSM délivré « sur les produits reçus ».*


* https://www.lemessager.fr/25994/article/2021-06-01/le-ministere-rappelle-des-millions-de-masques-ffp2-potentiellement-dangereux


Article pour les abonnés de Médiapart: https://www.mediapart.fr/journal/france/310521/le-ministere-rappelle-des-millions-de-masques-ffp2-potentiellement-dangereux?utm_source=global&utm_medium=social&utm_campaign=SharingApp&xtor=CS3-5

0 commentaire