Rechercher

Le Nouvel Ordre Mondial (NOM) s'organise... Bill Gates s'y croit déjà !

Après la publication du livre de Klaus Schwab "The Great Reset" (La Grande Réinitialisation), quelques mois seulement après le début de cette "plandémie", c'est au tour de Bill Gates de sortir son "livre" (son programme) pour la mise en place du Nouvel Ordre Mondial. Bien entendu il s'agit de mettre en place un système sanitaire mondial (grâce à l'OMS) pour permettre de créer une identité numérique afin de pouvoir contrôler le moindre de vos mouvements et surtout d'établir un crédit social à la chinoise. Si vous voulez faire partie de "leur" société vous devrez vous faire injecter un produit expérimental (régulièrement) qui ne sert strictement à rien d'autre qu'à enrichir Big Pharma et à renforcer leur contrôle social. (voir l'article ci-dessous)

Bill Gates se prépare pour la prochaine "pandémie", il regrette que celle-ci ne lui ait pas rapporter plus d'argent et il espère bien se rattraper sur la prochaine.

Comme vous pouvez le constater les membres du Nouvel Ordre Mondial, que se soit Bill Gates , Klaus Schwab, Macron, Merckel ou la plus part des dirigeants européens, ne font plus semblant de faire parti d'un Nouvel Ordre Mondial, ils s'y croient déjà ! Aussi bien Bill Gates que Klaus Schwab ne cachent pas leurs intentions de nous emmener vers le futur qu'ils ont choisi pour nous.

Avons-nous encore le choix ? Bien sûr que oui, il suffit de dire non.


Deutsche Telekom choisi pour aider à créer un passeport santé mondial



Parmi les nombreux précédents créés par la pandémie de Covid, il y a l'obligation d'être vacciné avant d'être autorisé à voyager et cela devrait devenir une norme mondiale.


L'Organisation mondiale de la santé, qui a connu une si grande pandémie, veut "faciliter" ses 194 États membres à introduire des certificats de vaccination numériques. Pour ce faire, il met en place une « passerelle » pour normaliser la délivrance de codes QR qui confèrent un statut de santé privilégié à leur propriétaire. T-Systems, filiale de Deutsche Telekom, a été choisie comme partenaire industriel pour développer les services de validation de la vaccination.


"Corona a une emprise sur le monde", a déclaré Adel Al-Saleh, PDG de T-Systems. « La numérisation permet au monde de fonctionner. Les certificats de vaccination numériques comme ceux de l'UE sont essentiels à cet égard. Nous sommes heureux de pouvoir soutenir l'OMS dans la lutte contre la pandémie. La santé est un domaine de croissance stratégique pour T-Systems. Gagner ce contrat souligne notre engagement envers l'industrie.


De telles affirmations auraient eu plus de poids il y a un an, mais, avec le Royaume-Uni mettant fin à toutes les restrictions liées à Covid et de nombreux autres pays se dirigeant dans cette direction, ce zèle renouvelé pour rendre obligatoires des vaccins dont l'efficacité reste à prouvée est déconcertante. C'est presque comme si des organisations comme l'OMS hésitaient à renoncer à l'augmentation massive de leur pouvoir que la pandémie a conférée.


"Le COVID-19 affecte tout le monde", a affirmé Gerrett Mehl, chef d'unité, Département de la santé numérique et de l'innovation de l'OMS. "Les pays ne sortiront donc de la pandémie qu'ensemble. Des certificats de vaccination infalsifiables et vérifiables numériquement renforcent la confiance. L'OMS aide donc les États membres à mettre en place des réseaux de confiance nationaux et régionaux et une technologie de vérification. Le service passerelle de l'OMS sert également de passerelle entre les systèmes régionaux. Il peut également être utilisé dans le cadre de futures campagnes de vaccination et de dossiers à domicile."


Cela affectera certainement tout le monde si l'OMS a quelque chose à voir avec cela. T-Systems est déjà impliqué dans un programme similaire conçu par l'UE, ce qui explique probablement pourquoi il a obtenu ce contrat. L'OMS a l'intention que ce système s'applique également à d'autres vaccinations, il ne cache donc même pas le glissement de mission prévu. Un système comme celui-ci pourrait facilement être adapté pour attacher d'autres conditions aux voyages internationaux, facilitant ainsi un système mondial de crédit social. *


* https://telecoms.com/513608/dt-chosen-to-help-create-global-heath-passport/

0 commentaire