Rechercher

Les GAFAM et autres multinationales exigent une preuve de vaccination

New York (CNN Business) Corporate America prend les vaccins au sérieux. La semaine dernière, des entreprises de Disney à Walmart en passant par Google ont commencé à obliger leurs employés à se faire vacciner pour se protéger contre Covid-19. Même le célèbre restaurateur Danny Meyer a déclaré que ce ne sont pas seulement ses employés qui doivent être vaccinés : il ne servira pas les clients dans ses restaurants sans preuve qu'ils ont reçu le vaccin. L'élan pour les mandats de vaccination s'est intensifié, et le président Joe Biden a annoncé jeudi l'exigence que tous les employés fédéraux et les sous-traitants sur place soient vaccinés ou se soumettent à des tests réguliers et à des exigences d'atténuation.


Tout au long de la semaine, un nombre croissant d'employeurs ont annoncé leurs propres mandats en matière de vaccins : mercredi, Google et Facebook sont devenus les deux premiers géants de la Silicon Valley à émettre leurs propres mandats. Walmart et Disney ont rejoint la mêlée vendredi.


Voici les entreprises qui ont annoncé des exigences en matière de vaccin Covid-19 pour au moins certains de leurs employés.


Google

Le PDG de Google (GOOG), Sundar Pichai, a envoyé mercredi un e-mail au personnel annonçant une exigence de vaccin pour les employés qui reviennent au bureau. La politique serait déployée aux États-Unis dans les semaines à venir et dans d'autres régions au cours des mois suivants à mesure que les vaccins deviendront plus largement disponibles, a déclaré Pichai. On ne sait pas comment Google prévoit d'appliquer la politique.


Facebook

Tous les employés de Facebook (FB) doivent se faire vacciner avant de revenir au bureau, a annoncé mercredi l'entreprise. "Lorsque nos bureaux rouvriront, nous exigerons que toute personne venant travailler sur l'un de nos campus américains soit vaccinée", a déclaré Lori Goler, vice-présidente du personnel de Facebook, dans un communiqué. "Nous aurons un processus pour ceux qui ne peuvent pas être vaccinés pour des raisons médicales ou autres et évaluerons notre approche dans d'autres régions à mesure que la situation évolue", a-t-elle ajouté.


Netflix

Netflix (NFLX) exige des vaccins Covid-19 pour les moulages de toutes ses productions américaines, ainsi que les personnes qui entrent en contact avec eux, selon Deadline. La semaine dernière, les syndicats d'Hollywood et les grands studios ont élaboré des protocoles de retour au travail qui incluent « la possibilité de mettre en œuvre des politiques de vaccination obligatoires pour les acteurs et l'équipe de la zone A » sur une base de production par production. La "Zone A" se compose d'acteurs et des personnes qui les côtoient.


Walmart

Walmart (WMT), le plus grand détaillant du pays, a déclaré que tous ses employés d'entreprise basés aux États-Unis doivent être vaccinés d'ici le 4 octobre, selon une note de vendredi de Doug McMillon, président et chef de la direction de l'entreprise. Ce mandat ne s'applique pas aux employés des magasins Walmart, mais il mettra bientôt en œuvre un nouveau processus pour vérifier leur statut vaccinal et offre aux employés la possibilité de se faire vacciner pendant qu'ils sont sur l'horloge (ainsi que jusqu'à trois jours de congé payé pour toute réaction à le tir). La société double également son incitatif actuel pour les vaccins à 150 $; les employés actuels qui se font vacciner et les nouveaux employés qui ont été vaccinés avant de commencer chez Walmart sont tous éligibles pour recevoir la prime.


Disney

Disney (DIS) exige que tous ses employés horaires salariés et non syndiqués aux États-Unis soient vaccinés. Les travailleurs qui travaillent sur place mais ne sont pas encore vaccinés doivent se faire vacciner dans les 60 prochains jours, selon un communiqué de l'entreprise à CNN Business. Les employés qui travaillent toujours à domicile doivent fournir à l'entreprise une preuve de leur vaccination avant de reprendre le travail. L'entreprise a également déclaré qu'elle avait commencé à discuter des mandats en matière de vaccins avec les syndicats représentant ses travailleurs. L'entreprise exige également que toutes les nouvelles recrues soient entièrement vaccinées avant de commencer leur travail.


BlackRock

BlackRock (BAAPX), le plus grand gestionnaire d'actifs au monde, n'autorise actuellement que les employés vaccinés à retourner au bureau, a déclaré un porte-parole de la société. Cette décision est un ajustement de politique basé sur les commentaires des employés et un sondage auprès des employés, a déclaré le porte-parole. À partir de septembre, l'entreprise aura un "modèle hybride", avec certains employés vaccinés travaillant au bureau et d'autres à domicile, a ajouté le porte-parole. L'entreprise prévoit de partager une politique mise à jour pour les employés non vaccinés plus tard cet été.


Morgan Stanley

Le bureau de New York de Morgan Stanley (MS) interdit à tout le personnel et clients non vaccinés d'entrer dans son siège. Tous les employés qui travaillent dans des bâtiments avec une "présence importante d'employés" ont été tenus de confirmer leur statut de vaccination avant le 1er juillet, selon une note de l'entreprise aux employés.


Saks Cinquième Avenue

La chaîne de grands magasins de luxe Saks Fifth Avenue exige que tous les employés soient vaccinés, a rapporté le New York Times. "Nous devons être beaucoup plus basés sur le bureau", et "la valeur par défaut doit être notre bureau", a déclaré le PDG Marc Metrick au Times.


Le Washington Post

Toutes les nouvelles recrues et les employés actuels du Washington Post seront tenus de démontrer une preuve de vaccination complète contre Covid-19, a déclaré mardi l'éditeur et PDG de la société, Fred Ryan, dans une note aux employés. Ryan a déclaré que l'exigence est une

« condition d'emploi » à compter du retour de la publication au bureau le 13 septembre.


Groupe hôtelier Union Square

Chez Union Square Hospitality Group, qui exploite des restaurants et des entreprises événementielles à New York et dans d'autres villes américaines, tous les employés et clients doivent être en mesure de prouver qu'ils sont vaccinés – une règle qui entrera en vigueur le 7 septembre. Le PDG Meyer a déclaré à Poppy Harlow de CNN. Jeudi qu'il appellerait cela une "politique d'entreprise" au lieu d'un "mandat".


Ascension Health

Ascension Health a annoncé qu'elle exigera des vaccinations Covid-19 pour tous ses employés "pour la sécurité des patients et des visiteurs, de nos associés, de nos familles et de nos proches, et de la communauté", selon un communiqué de presse de mardi de la société. "Ascension exigera que tous les associés soient vaccinés contre le COVID-19, qu'ils fournissent ou non des soins directs aux patients, et qu'ils travaillent dans nos sites de soins ou à distance", a déclaré la société dans le communiqué.


Lyft

Depuis le 2 août, tous les employés travaillant dans les bureaux de Lyft doivent être vaccinés. Dans un e-mail envoyé aux membres du personnel et consulté par CNN Business, le PDG de Lyft (LYFT), Logan Green, a également déclaré que la majorité des bureaux de la société aux États-Unis retourneraient désormais au bureau le 2 février 2022, une prolongation de six mois du date initiale de retour au bureau de l'entreprise. Lyft a informé les membres de l'équipe il y a plusieurs semaines qu'ils devront soumettre une preuve de vaccination pour pouvoir retourner au bureau, a déclaré un porte-parole à CNN Business.


Uber

Si les employés d'Uber (UBER) veulent revenir au bureau, ils doivent être entièrement vaccinés, a déclaré jeudi le PDG de l'entreprise, Dara Khosrowshahi, dans une note aux employés. Uber a également repoussé sa date globale de "retour au bureau" au 25 octobre et a déclaré qu'il fournirait des mises à jour d'ici le 30 septembre si quelque chose changeait. Toute personne entrant dans le bureau doit porter un masque pour le moment, quel que soit son statut vaccinal, a déclaré Khosrowshahi.


Twitter

Twitter (TWTR) exigeait déjà que les employés qui retournaient au bureau présentent une preuve de vaccination, mais l'entreprise a pris mercredi la mesure supplémentaire de fermer complètement ses bureaux à New York et San Francisco et a suspendu la réouverture de ses bureaux. La société a fait cet appel "après un examen attentif des directives mises à jour du CDC et à la lumière des conditions actuelles", a déclaré un porte-parole à CNN Business. "Nous continuons de surveiller de près les conditions locales et d'apporter les changements nécessaires qui donnent la priorité à la santé et à la sécurité de nos Tweeps."


Goldman Sachs

Les employés de Goldman Sachs (GS) sont actuellement tenus de signaler leur statut vaccinal à l'entreprise, une politique qui a été instituée le 10 juin. Ne pas le faire entraîne des conséquences spécifiques. "Si vous ne signalez pas votre statut vaccinal à Goldman, votre carte d'identité ne fonctionnera pas pour entrer dans le bâtiment", a déclaré un porte-parole de la société à CNN Business. Les employés non vaccinés doivent passer un test rapide Covid-19 sur place au siège de l'entreprise et seront testés régulièrement, a ajouté le porte-parole. Les employés testés positifs seront immédiatement priés de quitter le bâtiment.


Jefferies

Jefferies (JEF) n'autorise que les employés vaccinés à entrer dans le bureau selon une note que le PDG et le président de l'entreprise ont envoyée aux employés – à condition qu'ils aient dépassé la période d'attente appropriée pour une efficacité totale du vaccin. "Nous exigeons qu'après la fête du Travail, toute personne qui n'est pas complètement vaccinée continue de travailler à domicile", indique le mémo.


Tyson

Tyson (TSN), l'une des plus grandes entreprises alimentaires au monde, exigera des vaccins pour sa main-d'œuvre américaine. Les employés des bureaux américains de Tyson devront être entièrement vaccinés d'ici le 1er octobre et tous les autres employés de première ligne devront être entièrement vaccinés d'ici le 1er novembre, sous réserve de négociations avec les syndicats. La société, dont les marques incluent Hillshire Farm et Jimmy Dean, a déclaré que cette décision en fait la plus grande entreprise alimentaire américaine à exiger des vaccins pour l'ensemble de sa main-d'œuvre. Près de la moitié de ses 120 000 employés américains ont déjà été vaccinés. Tyson offre des incitatifs de 200 $ aux employés une fois qu'ils sont complètement vaccinés, et il fera des exceptions pour les travailleurs ayant des accommodements médicaux ou religieux.


Walgreens

Walgreens exige des vaccins pour tous ses employés aux États-Unis. Les membres de l'équipe basés aux États-Unis devront "être complètement vaccinés d'ici le 30 septembre avec l'un des vaccins disponibles", selon un communiqué de la société. Les employés qui « ne peuvent pas être vaccinés » sont tenus de « s'inscrire à un programme de test Covid-19 ».*


*https://edition.cnn.com/2021/07/28/business/companies-vaccine-mandate/index.html


0 commentaire