Rechercher

Action en justice contre Google pour monopole. Les GAFAM dans la ligne de mire.

"Le gouvernement américain a décidé ce 20 octobre 2020 d’intenter une action en justice contre Google, accusé de détenir un monopole sur la recherche sur Internet et la publicité en ligne. La presse américaine y voit un “changement d’approche radical” des autorités face au pouvoir accumulé par les géants des nouvelles technologies.

Il s’agit de “la plus importante action antitrust contre une entreprise américaine depuis plus de deux décennies – voire depuis un siècle”, rapporte Bloomberg. Mardi 20 octobre, le ministère américain de la Justice a intenté un procès antitrust à Google, accusant l’entreprise du groupe Alphabet de détenir un monopole illégal sur la recherche sur Internet et la publicité en ligne.

Selon le site d’information économique, Google contrôle en effet près de 90 % du marché de la recherche en ligne aux États-Unis, et le gouvernement américain considère que l’entreprise “exerce injustement sa domination numérique au détriment de ses concurrents et des consommateurs”, souligne le Washington Post.

D’après le Wall Street Journal, le ministère américain de la Justice compte alléguer que Google “a noué des accords commerciaux illégaux qui excluent ses concurrents” de certains marchés. Google aurait notamment utilisé les milliards de dollars collectés grâce aux publicités sur sa plateforme pour payer les fabricants de téléphones portables, les opérateurs."(1)


« Concrètement, Google, qui possède près de 90 % de part de marché dans la recherche aux Etats-Unis, est accusé d’avoir imposé son moteur en le faisant préinstaller sur les smartphones dans le cadre des licences accordées aux fabricants pour utiliser son environnement mobile Android. Les accords passés avec Apple sont aussi dans le collimateur, notamment en raison du placement de Google comme moteur de recherche par défaut dans le navigateur de la firme à la pomme, Safari. Google paie chaque année plusieurs milliards de dollars à Apple – 9 milliards, soit 7,6 milliards d’euros environ, selon une estimation de la banque Goldman Sachs en 2018 – pour rester le service préinstallé. »(2)




Le 28 juillet 2020 avait lieu l'audition inédite des pdg de Google, Amazon, Facebook et Apple.

"L’audition de Sundar Pichai (Google), Jeff Bezos, Mark Zuckerberg (Facebook) et Tim Cook (Apple) doit permettre d’obtenir des dépositions précises sur de possibles abus de position dominante de leur entreprise sur les marchés numériques, sujet de l’enquête parlementaire ouverte par le sous-comité en juin 2019. 

M. Cicilline a souligné la nécessité d’enquêter sur leurs pratiques aujourd’hui plus que jamais, parce qu’« elles devraient émerger du Covid-19 encore plus fortes et puissantes qu’avant ».

- Facebook, roi des réseaux sociaux

Les griefs contre l’entreprise sont nombreux. Du point de vue antitrust, Facebook se voit reprocher sa stratégie de rapprochement avec ses filiales WhatsApp et Instagram, rachetées en 2014 et 2012. L’entreprise pourrait donc se voir imposer de séparer davantage ses actifs ou de garantir le droit de migrer vers des services rivaux.

Fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg a déjà connu ce type d’audition, notamment en mai 2018, lors du scandale Cambridge Analytica, le prestataire de la campagne de Donald Trump qui a eu accès à des millions de profils Facebook. »

L’algorithme de Facebook épinglé pour sexisme.

 Une étude menée dans plusieurs pays européens montre comment l'algorithme de Facebook choisit de diffuser des offres d'emplois à ses utilisateurs. Un ciblage qui repose sur des stéréotypes sexistes. Selon cette étude menée en France, en Espagne, en Suisse, en Pologne et en Allemagne, Facebook cible ses utilisateurs en fonction de critères sexistes qui pourraient être considérés comme discriminatoires. 

- Amazon, à la fois plate-forme de vente et vendeur


Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, a été sommé de témoigner en personne devant le sous-comité à la suite d’un article paru dans le Wall Street Journal, fin avril : selon le quotidien, des employés de la plate-forme d’e-commerce ont utilisé des données sur les ventes de certains commerçants pour lancer des produits concurrents sous des marques d’Amazon. Or, un représentant de l’entreprise avait assuré au sous-comité, en 2019, que les données des vendeurs n’étaient jamais exploitées…

- Apple, gardien de l’écosystème iPhone

Pour Tim Cook, PDG d’Apple depuis 2011, les griefs antitrust se concentrent sur l’App Store et iOS, le magasin d’applications et le système d’exploitation qui équipent les iPhone. Apple est soupçonné de favoriser ses services, comme Apple Music ou Safari. Mais aussi de forcer les éditeurs d’applications, comme Spotify ou Netflix, à utiliser son système de paiement et à payer des commissions élevées. En réponse, Apple assure avoir beaucoup investi pour créer sur l’iPhone un écosystème d’applications dynamique et en très grande majorité gratuit."(3)



"Coalition for App Fairness (“Coalition pour l’équité entre applis”) lancée jeudi 24 septembre 2020 par treize développeurs d’applications telles Spotify, Epic Games ou Match Group (Tinder) contre le géant Apple et son magasin en ligne, l’App Store.

Le but de cette association ? Militer pour plus d’équité dans les relations entre les développeurs et Apple et pousser la firme de Cupertino à des “changements réglementaires qui donneraient aux consommateurs plus de choix”, explique le Financial Times. La coalition entend poursuivre trois objectifs, rapporte The Verge : faire plier Apple sur les  30 % ponctionnés sur tous les paiements en ligne, lutter contre le monopole de l’App Store – impossible d’outrepasser la boutique en ligne d’Apple pour exister sur un iPhone – et l’empêcher de privilégier ses applications maison."(4)


"Les autorités européennes de la concurrence ont annoncé, le mardi 16 juin 2020, avoir lancé deux enquêtes visant Apple, qui aurait enfreint les règles de l’Union en matière de concurrence, notamment à travers son service Apple Pay."(5)



(1) https://www.courrierinternational.com/article/monopole-proces-contre-google-washington-declare-la-guerre-la-silicon-valley

(2) https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/10/20/la-justice-americaine-contre-google-une-enquete-limitee-mais-cruciale_6056739_3234.html

(3) https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/07/28/une-audition-inedite-pour-les-pdg-de-google-amazon-facebook-et-apple_6047512_3234.html

(4) https://www.courrierinternational.com/article/gafam-un-front-uni-de-developpeurs-sattaque-lapp-store

(5) https://www.courrierinternational.com/article/enquete-lunion-europeenne-sattaque-de-nouveau-apple

0 commentaire