Rechercher

Pr Raoult au service de l'état alerte tout de même sur les dangers du vaccin ARNm

Avec l'arrivée du vaccin le Pr Raoult est désormais obligé de suivre les instructions imposées par l'état, comme il le dit lui-même "je suis un fonctionnaire de la république et j'applique les lois de la république"(1'28").



Attention cette vidéo peut être comprise comme étant de la propagande pour le vaccin expérimental ARNm mais il n'en est rien, à aucun moment le Pr Raoult incite la population à se faire vacciner, au contraire il expose simplement les bénéfices et les risques possibles liés à ce nouveau vaccin sans toutefois prendre partie. Alors "essayons d'être intelligent" et de lire entre les lignes.

Il nous explique clairement que ce nouveau vaccin "est une nouvelle technologie sur laquelle nous n'avons pas un très grand recul"(4'47"), donc expérimental surtout sur le long terme. Il minimise les effets du vaccin sur le court terme en déclarant qu'ils peuvent être dut à l'effet nocébo ou au principe de coincidence suite à l'apparition de nouvelles maladies après vaccination, surtout lorsqu'on vaccine à grande échelle.

Il déclare que l'efficacité du vaccin ARNm est "relative" (15'22"), même avec deux injections, c'est un vaccin qui fonctionne comme celui de la grippe il faudra donc le réajuster chaque année. Ces explications sur le principe même du nouveau vaccin ARNm sont très succinctes, celui-ci sert à ce que le corps de l'hôte puisse apprendre à répliquer la protéine du virus mais il n'explique dans quelle mesure. Il nous fait comprendre que la solution du vaccin ressemble plus à du bricolage (une "soupe" pour reprendre ses termes) qu'à une véritable thérapie, et qu'il y a de nombreux risques encourut à se le faire injecter surtout sur le long terme "personne ne peut prévoir ce qui peut se passer".

Il confirme que nous sommes bel et bien des cobayes pour ce vaccin complètement incertain et expérimental lorsqu'il parle des anglais comme étant la population ayant pris le plus de risques en ayant vacciné plus d'un million de personnes, ce qui nous permettra d'observer les possibles dégâts du vaccin avant de pouvoir se lancer dans une vaccination de masse.

Il conclu son discours en expliquant qu'il appliquera à la lettre le programme de vaccination imposé par le gouvernement qui compte vacciner toute la population en commençant par les plus âgés jusqu'aux plus jeunes, même s'il reconnait que "contenu de la vitesse de mise au point de ces vaccins tout le monde redoute que dans l'échantillon qui a été testé on ait des effets secondaires graves, des choses graves qui se passent ou qui se passent avec un certain délai et qu'on ne l'ait pas vu sur des échantillons de cette taille là où sur des populations non-testés"...


Il est a déploré que le Pr Raoult obéisse ainsi au gouvernement au sujet du vaccin. Mais il est compréhensible que celui-ci préfère fléchir en gardant son travail et son équipe pour continuer à soigner plutôt que de céder se confrontant à la bête Macronienne prêt à licencier ceux qui oseront parler du vaccin sans son consentement.


Samuel Limaron



0 commentaire