Rechercher

Qui est Volodymyr Zelensky, le président Ukrainien ?

Volodymyr Zelensky le Président Ukrainien était acteur principal de "Serviteur du peuple", une émission télévisée humoristique dans laquelle il incarne un professeur de lycée intègre accédant de façon inattendue à la présidence de l'Ukraine. Ce rôle lui permit d’acquérir une importante notoriété dans son pays.



Sans aucune expérience politique, il lance un parti homonyme à sa série puis se présente à l’élection présidentielle de 2019. Après une campagne atypique et minimaliste lors de laquelle il prend pour cible la corruption des élites et entretient la confusion avec son rôle dans Serviteur du peuple, il l’emporte face au chef de l'État sortant, Petro Porochenko, avec 73,2 % des voix au second tour.



Le 19 février 2022


Ukraine: Zelensky lance sa guerre contre les civils du Donbass


Finalement c’est l’armée ukrainienne appuyée par les milices pro-nazies qui ont lancé des jeudi et vendredi 18 février des bombardements intenses contre les civils dans la province autonome du Donbass, ce qui risque de donner lieu à une crise humanitaire marquée par l’évacuation de milliers de réfugiés civils vers la Russie.



L’ordre d’attaquer ces deux provinces avait été donné jeudi à 00h00 par le président Volodymyr Zelensky avec l’accord du président américain Joe Biden et le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Pour le deuxième jour consécutif, l’armée ukrainienne a lancé des bombardement sur la RPD et la RPL (Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk), endommageant des habitations, et deux sous-stations électriques, et poussant les autorités des deux républiques du Donbass à lancer l’évacuation immédiate des enfants, des femmes et des personnes âgées vers la Russie. L’armée ukrainienne a aussi bombardé l’autoroute entre Donetsk et Gorlovka.

Les bombardements intensifs commencés jeudi matin par l’armée ukrainienne se poursuivent pour la deuxième journée consécutive.


Une école maternelle au Donbass bombardée par l’armée ukrainienne


Depuis vendredi matin, l’armée ukrainienne a ainsi violé 43 fois le cessez-le-feu en RPD, tirant plus de 550 munitions, dont 32 obus d’artillerie de 122 mm, 360 obus de mortier de 120 mm et 82 mm, et quatre obus de chars d’assaut. Certains tirs ont même touché l’autoroute reliant Donetsk à Gorlovka alors que des voitures y circulaient. Heureusement il n’y a pas eu de blessés. L’autoroute a ensuite été fermée pour plusieurs heures, selon des reportages de médias sur place.

Certains des obus tirés par l’armée ukrainienne sont tombés sur des zones résidentielles ou des infrastructures civiles. Ainsi, une maison, une ferme avicole, et une sous-station électrique ont été endommagées à Verkhnetoretskoye sans faire de victimes mais laissant 800 foyers sont sans électricité.

Dans la périphérie de Gorlovka, une autre sous-station électrique, plus importante a aussi été endommagée par un tir de l’armée ukrainienne, qui semblait viser délibérément cette infrastructure civile. Plusieurs villages se sont retrouvés privés d’électricité.


En parallèle, près de Gorlovka, la milice populaire de la RPD a empêché un groupe de sabotage reconnaissance ukrainienne de pénétrer sur le territoire de la république. La tentative d’incursion a eu lieu près de Jeleznaya Kamenka. Les soldats de la milice populaire de la RPD ont observé le mouvement de deux groupes de soldats ukrainien, de 10 à 12 hommes chacun. Ils ont ouvert le feu sur eux, faisant deux morts et trois blessés côté ukrainien.

Dans le même temps, à 4h00 (heure locale) du matin ce samedi 19 février, à Gorlovka, un groupe de sabotage-reconnaissance ukrainien a tenté de faire exploser les citernes contenant de l’ammoniac, situées dans l’usine Stirol. Lors de cette tentative, qui a échoué, un des gardes de l’usine a été blessé.

Et ce soir, la voiture du colonel Sinenkov, qui est à la tête de la milice populaire de la RPD, a explosé, alors qu’elle était garée à moins de 100 m d’un bâtiment gouvernemental. La voiture a manifestement été piégée. Face à une escalade aussi grave de la situation, les autorités de la RPD et de la RPL ont pris la décision, sans précédent, d’évacuer d’urgence, les enfants, les femmes et les personnes âgées, vers la Russie.

L’évacuation a commencé dès ce soir, 20h00 lorsque les premiers bus fournis par les autorités sont partis vers la Russie. Les enfants vivant dans des orphelinats et autres institutions éducatives ont été les premiers à être évacués.


Evacuation des civils vers la Russie


À l’heure actuelle il y a de longues files de voitures aux points de passage de la frontière avec la Russie. Les gens ont pris la menace au sérieux, et fuient vers la Russie, où ils seront accueillis à bras ouverts. Vladimir Poutine a ordonné au ministre des situations d’urgence de se rendre immédiatement à Rostov-sur-le-Don pour organiser l’accueil des réfugiés, qui seront hébergés, nourris et recevront une aide médicale si nécessaire. Vladimir Poutine a aussi ordonné que 10 000 roubles soient remis à chaque réfugié arrivant du Donbass.


Voiture militaire au centre de Donetsk touchée par un obus ukrainien.


La situation est donc devenue critique et il faut s’attendre à ce qu’elle dégénère encore plus dans les heures et jours qui viennent.

Suite aux menaces d’une invasion imminente de l’armée ukrainienne, les civils sont actuellement en train d’être évacués des villes. La vaste campagne de propagande américaine et européenne accusant la Russie de projeter d’envahir l’Ukraine cachait en fait un plan d’invasion du Donbass et de Lougansk et d’empêcher Moscou d’intervenir, incline-t-on à croire ce vendredi dans les milieux diplomatiques. *


Tulsi Gabbard est membre du Parti Démocrate US. Elle a siégé à la chambre des représentants de 2013 à 2021. Ecoutez ce qu'elle dit sur le Président Ukrainien




Le 05/10/2021

“Économie parallèle”.

Le président ukrainien Zelensky dans la tourmente des Pandora Papers


Avec les Pandora Papers, les révélations pleuvent au sujet des sociétés offshore de Volodymyr Zelensky et de ses alliés politiques, écornant son image d’homme simple décidé à lutter contre les oligarques. Ce que l’opposition s’efforce de mettre à profit.



L’affaire, entend-on dans certains médias de Kiev, n’en serait qu’à ses débuts. Les Pandora Papers, annonce l’agence d’investigation journalistique ukrainienne Slidstvo Info, vont effectivement “ouvrir la boîte de Pandore au sujet de personnalités politiques actuelles et passées, et autres puissants de ce monde”. Ces révélations concernent en particulier les “tractations commerciales secrètes de l’entourage du président Volodymyr Zelensky, des biens immobiliers de luxe au cœur de la capitale britannique, des sociétés qui dissimulent des affaires en Crimée”, et elles ne représenteraient qu’“une partie des découvertes réalisées par les journalistes grâce à la diffusion de ces nouveaux documents”.

Un travail d’investigation sans précédent

Mais tout d’abord, “que sont les Pandora Papers ?” se demande Slidstvo Info. Il s’agit de “la collaboration entre journalistes d’investigation la plus importante de toute l’histoire, qui dévoile les secrets de 35 dirigeants mondiaux actuels et passés, de plus de 300 hauts fonctionnaires dans 90 pays”. “Pendant un an, plus de 600 journalistes de 117 pays ont étudié 11,9 millions de dossiers confidentiels”, et “les journalistes ukrainiens de l’agence Slidstvo Info” y ont participé. Les Pandora Papers montrent “comment une économie parallèle a été créée par des banques internationales, des cabinets de consultants juridiques, à l’aide de sociétés offshore situées dans des paradis fiscaux comme les îles Vierges britanniques, Belize, Chypre et les Samoa. Parmi les clients de ces sociétés se trouvent des présidents, des Premiers ministres, des députés, des membres de familles royales. Mais aussi des célébrités mondiales et même des tueurs.” Ces agissements représenteraient des “pertes se chiffrant en milliards de dollars pour l’économie mondiale, un pillage des budgets des États qui privent les populations vulnérables d’un accès à l’éducation et à des soins de qualité”. Ces documents secrets montrent que de nombreux dirigeants mondiaux qui pourraient mettre fin au système offshore préfèrent en profiter.” Le clan Zelensky et les oligarques En Ukraine, c’est “en 2012, quand sa société de production Kvartal 95 a été rachetée [...]**


* https://www.jeune-independant.net/zelensky-lance-sa-guerre-contre-les-civils-du-donbass/

** https://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/economie-parallele-le-president-ukrainien-zelensky-dans-la-tourmente-des-pandora


0 commentaire