Rechercher

Royaume-Uni : le vaccin AstraZeneca (alias Vaxzevria) limité aux plus de 30 ans

Les autorités sanitaires britanniques recommandent d’éviter les injections de vaccin AstraZeneca pour les moins de 30 ans, ont-elles annoncé lors d’une conférence de presse mercredi. Sans pour autant les interdire.


Les adultes de moins de 30 ans du Royaume-Uni devraient se voir proposer un vaccin alternatif à celui produit par AstraZeneca si cela est possible dans leur région s’ils sont en bonne santé et s’ils ne présentent pas un risque élevé de Covid, a déclaré l’organe consultatif du gouvernement britannique en matière de vaccination mercredi 7 avril 2021.


«Les adultes âgés de 18 à 29 ans, qui n’ont pas de comorbidité leur faisant encourir un risque plus élevé d’une forme grave de la maladie Covid-19, devraient se voir proposer un autre vaccin Covid-19 plutôt que le vaccin AstraZeneca, quand une telle alternative est disponible», a déclaré le professeur Wei Shen Lim, du JCVI, soulignant que le comité ne recommandait pour autant l’arrêt de la vaccination dans aucun groupe d’âge.

La recommandation du comité sur les vaccins (JCVI) rejoint celle produite dans plusieurs pays européens qui ont déjà choisi de restreindre le vaccin Oxford/AstraZeneca à des groupes plus âgés, après des cas rares de caillots sanguins.


Plusieurs types de cas à risque


Selon le régulateur britannique, les risques liés à Covid sont beaucoup plus élevés pour les personnes âgées que la possibilité d’avoir une thrombose.

Selon Sir Munir Pirmohamed, qui conseille le gouvernement sur la sécurité des médicaments,

les femmes enceintes doivent discuter des risques encourus avec leur médecin, a-t-il déclaré ce mercredi. Les personnes ayant des antécédents de troubles sanguins doivent éviter de se voir administrer le vaccin AstraZeneca qu’après avoir évalué si les avantages l’emportent sur les risques. Enfin, les personnes qui présentent des problèmes de coagulation ne devraient pas prendre une deuxième dose, a-t-il déclaré.


Seulement 19 décès pour des millions de personnes vaccinées


Les autorités sanitaires britanniques ont indiqué mercredi avoir constaté 19 décès au 31 mars de personnes ayant reçu le vaccin anti-Covid Oxford/AstraZeneca, sur un total de 79 cas de caillots sanguins identifiés, assurant que les bénéfices restaient supérieurs aux risques pour « la grande majorité » de la population.

Ces cas concernent 51 femmes et 28 hommes âgés de 18 à 79 ans, a précisé June Raine, directrice de l’agence britannique du médicament, la MHRA. Selon cette dernière, le risque de coagulation sanguine est très rare concernant le vaccin AstraZeneca de l’ordre « d’environ quatre personnes sur un million ».*


* https://www.ouest-france.fr/sante/vaccin/royaume-uni-plus-de-vaccin-astrazeneca-pour-les-moins-de-30-ans-si-possible-f299990a-97af-11eb-8261-9f7819628c0a

0 commentaire