Rechercher

Suisse - Des policiers s’opposent aux mesures de prévention anti-covid

Des membres de plusieurs corps de police menacent de ne plus appliquer les mesures visant à lutter contre la pandémie si celles-ci «s’opposent à l’avis général de la population».


«Tu n’es pas seul»: c’est avec ce message qu’un groupe s’appelant «association d’agents de police issus de tous les cantons de Suisse» s’adresse à ses collègues en ligne. Le groupement a créé un site permettant aux policiers «de s’annoncer sans craindre des sanctions ou être mis à l’écart». Selon les créateurs anonymes de la plateforme, le besoin d’exprimer librement son propre avis serait «très grand» parmi les officiers de police.


L’association a aussi envoyé une lettre longue de quatre pages à la Fédération suisse des fonctionnaires de police (FSFP). Dans la missive, elle critique les mesures anti-corona décidées par la Confédération et les cantons et met en garde contre d’éventuelles insubordinations au sein des corps de police: «Si les mesures venaient à s’opposer à l’avis général de la population, limitant ses droits fondamentaux de manière disproportionnée, de nombreux agents de police ne seront plus disposés à les appliquer.» Le groupe demande par ailleurs à la FSFP d’exiger des réponses de la part du Conseil fédéral aux questions non élucidées et de s’opposer clairement à une éventuelle obligation de vaccination pour les officiers de police.


L’insubordination est punissable


Ces revendications sont saluées par les corona-sceptiques sur le réseau social Telegram. Des membres du groupe «Corona Rebellen Schweiz» écrivent ainsi: «Respect», «bravo» ou encore «super, on vous soutient». Contactée, la FSFP se distancie de toute menace de subordination. La fédération est par ailleurs persuadée que ce groupement ne représente qu’une toute petite minorité des 26’500 membres de la FSFP. «Les policiers sont des citoyens de ce pays et ils ont le droit d’avoir leur propre avis. Ils sont au service de la population et responsables de sa protection et sa sécurité. Mais ils sont aussi sous les ordres de leurs employeurs, les corps de police.» La FSFP souligne le bon travail réalisé par les officiers de police au cours de cette période difficile: «Pour cela, ils méritent nos remerciements.» La FSFP rappelle finalement s’être déjà clairement opposée à une obligation de vaccination par le passé.

Pour sa part, Adrian Gaugler de la Conférence des commandants des polices cantonales rappelle: «Un agent qui refuse d’appliquer une loi en vigueur est punissable.» Il comprend néanmoins les inquiétudes du groupement. *


* https://www.20min.ch/fr/story/des-policiers-sopposent-a-certaines-mesures-de-prevention-anti-covid-896184805156

0 commentaire