Rechercher

Vaccin ou traitements préventifs ?


Edito du 11 avril 2021


Aujourd'hui notre gouvernement nous demande de lui faire confiance, en acceptant de nous faire vacciner, après nous avoir menti, leurré, infantilisé, séquestré, pire encore laissé mourir seul parce qu'il n'y avait aucun traitement préventif de préconiser pour contrer un virus dangereux seulement si on ne le traite pas. Sachez que toutes maladies peut devenir mortelles quand on ne la soigne pas à temps.


Nous sommes donc tous amenés à faire un choix individuel par rapport à ce vaccin et au delà du fait qu'il provienne d'un gouvernement cupide c'est avant tout à nos propres valeurs que nous devons faire référence pour prendre cette décision.

La plus part des personnes vivent dans la peur que diffusent les médias à longueur de journées depuis plus d'un an maintenant. Mais soyons sérieux un instant, nous savons tous comment fonctionnent les médias à grand renfort de scoops, scandales, images fortes et autres exagérations qu'ils n'hésitent pas à inventer au besoin pour attirer l'attention. C'est là que nous pouvons constater le manque total de lucidité de certaines personnes qui accordent autant de crédits aux médias traditionnels, même quand ceux-ci se contredisent d'un jour à l'autre.


En faisant un petit effort nous savons tous que tout les jours des personnes meurent de différentes maladies ou même de vieillesse et que le manque de mesures préventives de la part du gouvernement à entrainer une augmentation du nombre de décès. La covid quand à elle n'est pas plus dangereuse qu'une grippe saisonnière, elle était déjà présente en Europe en 2019 et personne n'en parlait. Elle fait parti des maladies courantes avec lesquelles nous avons vécu jusqu'à présent sans nous affoler pour autant. Si la covid était véritablement dangereuse se ne sont pas de simples masques qui nous en protégerait et il y aurait de véritables hécatombes, enfin les médias n'auraient pas besoin d'autant insisté sur sa dangerosité puisque tous la verrait.


Bref la plus part des personnes qui acceptent de se faire vacciner se laissent entrainer par leur peur car elles ont tout à fait le choix de décider où non de le faire, personne ne les y oblige, elles signent même un papier stipulant qu'elles sont conscientes des risques qu'elles encourent et qu'en cas de problèmes aucune responsabilité autre que la leur ne sera mis en cause. Ces personnes sont conscientes, normalement, qu'elles servent de cobayes à une expérimentation grandeur nature, et que le fameux principe de précaution invoqué par le gouvernement est complètement bafoué par une absence totale de tests sur les effets secondaires possibles à long terme sur la fertilité de la population. Sans compter le risque de propager le virus même après vaccination tout en étant asymptomatique, ainsi que celui de créer de nouveau variant. On pourrait même évoqué la possibilité d'une mutation plus importante et plus dangereuse du virus qui pourrait advenir dut à une vaccination de masse qui augmente logiquement le risque que cela puisse arrivé.

Il ne s'agit donc pas seulement d'un choix personnel, les personnes qui acceptent de se faire vacciner et d'obéir au gouvernement font aussi courir un risque au reste de la population, un risque de contamination bien plus important et plus dangereux que celui de la covid... rappelons que le taux de létalité de la covid est de 0,13%, il y a donc 99,8% des personnes contaminés qui en guérissent, alors pourquoi prendre de tel risque avec un vaccin expérimental ?


En plus du risque biologique que vous encourez et que vous faites encourir au reste de la population en acceptant de vous faire vacciner, non seulement vous laisser votre peur vous dicter votre conduite mais vous témoignez aussi de votre dépendance envers un gouvernement qui en profitera pour accentuer encore plus son contrôle sur votre peur, en vous incitant à vous faire vacciner tout les 6 mois car leurs vaccins ont une durée de vie limitée, comme celui de la grippe. En fait vous ne résoudrez pas le problème de votre peur en vous faisant vacciner, vous l'accentuerez. Et le gouvernement continuera de s'en tirer à bon compte tout en continuant à bâillonner la population et la médecine. Plutôt que de nous faire vacciner revendiquons plutôt le droit d'avoir accès à des traitements préventifs, et le droit à ce que le vaccin ne soit pas l'unique solution face au covid.

Vous pensez peut-être que le vaccin nous fera sortir de la crise économique que nous traversons ? C'est faux, car ce qui nous a plongé dans cette crise ce sont les restrictions sanitaires imposées par nos gouvernements, l'absence totale de mesures préventives, l'occultation complète de multiples traitements possibles contre la covid allant même jusqu'à l'interdiction aux médecins de prescrire; des restrictions, comme le confinement, qui ont été imposés pour éviter la saturation dans les hôpitaux; une saturation qui existe depuis plus de 20 ans et qui est dut à la politique du gouvernement et de l'Union Européenne de réduire les couts du système de santé publique. La boucle est ainsi bouclée et la crise est sous contrôle. Quand au vaccin qui a une durée de vie réduite à quelques mois il ne pourra pas nous faire sortir de la crise si le gouvernement continue d'imposer des restrictions sanitaires justement parce que le vaccin n'est pas efficace sur le long terme. Les gouvernements ont toujours une solution aux problèmes qu'ils ont eux-mêmes provoqués. De nombreux traitements existent pour combattre la covid à tout les stades de la maladie. Après l'hydroxychloroquine, l'azytromycine, le zinc, la vitamine D, l'ozonothérapie, l'ivermectine, il y a désormais le budésonide à inhalé, testé et approuvé par le Lancet et Astrazeneca. Alors pourquoi selon vous la plus part des gouvernements européens refusent de faire de véritables tests bénéfices - risques sur les traitements possibles contre la covid ? Parce que ça ne va pas dans le sens de leurs intérêts financiers évidement. L'industrie pharmaceutique a désormais main mise sur la politique européenne, les gouvernements ne font que suivre les instructions.

Ne soyez pas dupe, le gouvernement nous impose des vaccins expérimentaux comme solution à un problème qu'ils ont eux même orchestré: la saturation des hôpitaux. Nous avons le pouvoir de dire "non" et de ne plus accepter ce que nous impose nos gouvernements. Nous avons le droit et le devoir de revendiquer notre liberté d'être soigner avec tous les traitements possibles existants, qui eux ne sont pas expérimentaux. Beaucoup de médecins se battent pour leur liberté à pouvoir prescrire et soigner les personnes malades de la covid à tous les stades de la maladie. Un simple oxymètre peut faire beaucoup pour détecter une contamination de la covid à temps.

Il est temps que chacun d'entre nous reprenne sa part de responsabilité et affronte ses peurs car les risques de mourir sont nombreux et peuvent arrivés à n'importe quel moment de notre existence, il n'y a là rien de nouveau. Si nous nous entrainons les uns les autres dans nos peurs, ou si nous acceptons de laisser les médias et les gouvernements nous faire peur, alors nous acceptons de laisser nos peurs prendre le pouvoir sur nos vies et nous n'en sortirons jamais.


Peut-être est-ce nécessaire que l'humanité vive cette expérience pour qu'elle comprenne ses erreurs, mais peut-être pouvons-nous l'arrêter à temps... A chacun de nous de prendre conscience de son pouvoir de décision et de ses propres peurs au lieu de les délaisser à d'autres.


Sur ce je vous souhaite le meilleur des choix: vous faire vacciner ou revendiquer votre droit à des mesures et des traitements préventifs qui ne soient pas expérimentaux ou liberticides ?


Kaji

0 commentaire